Nos conseils
de sobriété
numérique

Depuis 2021, Canard & Cie calcule l’empreinte environnementale de la production de ses contenus. Mais il n’y a pas que la production d’un contenu qui émet du CO2 ! Son utilisation par nos clients après notre livraison l’est aussi, en particulier du fait du stockage, de la mise en ligne et de l’impression. Retrouvez tous nos conseils en matière de sobriété numérique pour limiter l’empreinte environnementale de l’utilisation de vos contenus.

Nos conseils en matière de sobriété numérique
pour l’utilisation de vos contenus

Mise en ligne et visionnage

Impression

Stockage et hébergement

Notre conseil

Une ou deux fois par an, faites un grand nettoyage de printemps. Vous pouvez même en faire une tâche d’équipe et embarquer vos collègues dans la même mission lors d’un jour dédié !

  • Choisissez si possible un hébergeur web français, comme OVH par exemple, pour réduire la distance parcourue par les données pour les utilisatrices et les utilisateurs français. Autre option : l’hébergeur Digital Ocean, basé à Francfort en Allemagne, est alimenté à 100 % en énergie renouvelable.

Envois

Bon à savoir

Si vous ne souhaitez pas stocker vos contenus à demeure, sachez que Canard & Cie a mis en place une politique de stockage des contenus pour ses clients. Nous utilisons un disque dur en réseau, moins énergivore que le Cloud, et alimenté par une électricité 100 % verte. Le coût de stockage que nous faisons payer à nos clients correspond à l’empreinte carbone générée par le stockage.

Calcul et contribution carbone

Une idée à creuser ?

Canard & Cie s’engage à réaliser une contribution carbone de manière équivalente aux émissions générées par ses productions. Nous ne pouvons malheureusement pas nous engager à faire la même chose pour la diffusion des contenus de nos clients, car cela ne nous appartient plus. En revanche, nous encourageons nos clients à prendre en considération les émissions de leurs diffusions, au sein de leur stratégie climat. Pourquoi ne pas mettre en place une politique de calcul systématique de ces émissions, et réaliser à la fin de l’année une contribution carbone équivalente ?