Notre
bilan carbone
2020

En 2021, Canard & Cie a réalisé son bilan carbone pour la première fois. Une démarche que nous pensions jusqu’ici réservée aux grandes entreprises, les plus polluantes. Les résultats nous ont marqués et nous ont mis sur le chemin de la responsabilité. Découvrez ici le résultat de notre bilan carbone 2020 ainsi que les mesures concrètes que nous avons prises par la suite, pour nous engager à réduire nos émissions de CO2.

Pourquoi faire son bilan carbone ?

Impossible de faire quoi que ce soit, si l’on ne sait pas d’où l’on part. Pour limiter son impact efficacement, il faut d’abord le mesurer.

Ce que dit notre bilan carbone 2020

CO2e : quèsaco ?

C'est l'unité de mesure de l'empreinte carbone (= CO2 équivalent). Il existe différents gaz à effet de serre (GES), qui ont tous des impacts plus ou moins forts sur le réchauffement climatique. On ramène ensuite l'impact des autres GES au CO2, qui est le plus répandu.

Le saviez-vous ?

Le numérique représente 3,7 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2018. Ce chiffre pourrait doubler d’ici 2025 pour passer à 8 %, dépassant la part actuelle des émissions générées par les voitures.

(Source : “Pour une sobriété numérique”, Shift Project )

Alors, 45 tonnes de CO2e, est-ce beaucoup ?

Le saviez-vous ?

Le bilan carbone étudie trois scopes : les scopes 1, 2 et 3.

Le scope 1 concerne les émissions directement liées aux processus de fabrication de l'entreprise ; il concerne donc plutôt les industries. Le scope 2 regroupe les émissions liées aux consommations d’énergie nécessaires à l'entreprise pour fonctionner (chauffage des bureaux, véhicules de fonction, etc.). Ces scopes 1 et 2 sont les seuls que les entreprises de plus de 500 employés doivent obligatoirement communiquer.

Le scope 3 concerne quant à lui, les émissions indirectes générées par l’entreprise (l’activité humaine, les achats, les repas, les investissements, etc.). Dans le cadre des entreprises de service, ce sont généralement, les émissions les plus polluantes. Mais aussi celles dont l’affichage n’est pas obligatoire... Cherchez l’erreur !

Parce que cet impact est réel, notre responsabilité l’est aussi. Nous avons un champ des possibles immense face à nos yeux ; un boulevard s’offre à nous pour agir et réduire cet impact !

Après le bilan : agir pour réduire son impact carbone

S’engager publiquement

Développer une offre bas carbone

Se fixer des objectifs concrets et chiffrés pour limiter notre empreinte carbone

Financer des projets de séquestration carbone

Malgré tous ces efforts, nous avons conscience que nous n’en sommes encore qu’au début. La route est longue, à vrai dire sans fin (puisqu’en matière de responsabilité, on peut toujours faire plus), et nous savons que nous allons encore beaucoup apprendre et nous remettre en question en chemin. Mais une chose est sûre : nous sommes heureux de nous y engager. Rendez-vous en 2022 pour le bilan carbone 2021 !